Fermeture de la bibliothèque


Afin d’assurer la sécurité de tous, la bibliothèque mathématique Jacques Hadamard reste encore fermée jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, dans le contexte de la reprise progressive des activités de la bibliothèque, nous assurons déjà une permanence minimale dans le bâtiment. Nous sommes joignables par e-mail à l’adresse bibmat.orsay chez math.u-psud.fr pour toutes demandes de recherches bibliographiques ou pour scanner des articles.

N’hésitez pas à nous contacter !

L’équipe de la bibliothèque.

Conférences virtuelles


Geometry and dynamics of foliations, du 18 au 22 mai 2020, en visioconférence.

Singular problems associated to quasilinear equations, conférence en l’honneur de Marie-Françoise Bidaut-Véron et Laurent Véron, du 1er au 3 juin 2020, via Zoom.

IWOCA 2020 : 31st International Workshop on combinatorial algorithms, du 8 au 10 juin 2020, en visioconférence.

Les Comptes Rendus — Mathématiques en accès libre


À compter de 2020, la revue Comptes RendusMathématiques (CRAS Mathématiques) est diffusée sur la plateforme du Centre de Mersenne. Les archives de la revue publiées entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2019 sont hébergées chez Elsevier tandis que celles publiées avant 1987 sont disponibles sur Gallica.

L’oreille mathématique


Le nouveau podcast radio de l’Institut Henri Poincaré l’oreille mathématique est accessible en ligne depuis la période de confinement. 4 épisodes sont actuellement disponibles sur le site web de la Maison Poincaré :

  • Des mathématiques à la philosophie, transmettre la culture scientifique, par Olivier Druet.
  • Des différents temps de la recherche mathématique à l’obsession de la preuve, par Clotilde Fermanian.
  • Des mathématiques à la littérature, et vice versa, par Gerald Tenenbaum.
  • Logique mathématique, informatique théorique, et esthétique des théorèmes, par Sabrina Ouazzani.

Collections d’instruments de mathématiques et physiques du Mathematisch-Physikalischer Salon en ligne


Google Arts et culture, en collaboration avec le Mathematisch-Physikalischer Salon, a mis en ligne les collections d’instruments de mathématiques et physiques des électeurs saxons et des rois polonais.

Anciennement appelé Cabinet Royal des instruments de mathématiques et physiques entre 1724 et 1746, le Mathematisch-Physikalischer Salon est un musée de la ville de Dresde (Allemagne). Il est né de l’intérêt des électeurs et des rois polonais pour la technologie des instruments mathématiques et physiques. Outre leurs fonctions scientifiques, ces instruments sont de véritables œuvres d’art comme en témoigne le magnifique diviseur proportionnel du 17e siècle orné de motifs végétaux ou encore la machine à calculer (appelée aussi Pascaline) de Blaise Pascal (1623-1662). Celle-ci se présente sous la forme d’un coffret en laiton et mesure 44,5 cm x 17,7 cm.

Avec plus de 500 instruments, le Mathematisch-Physikalischer Salon rassemble la plus haute technologie de l’époque réunie autour de quatre thématiques : le Cosmos du Prince (merveilles mécaniques et instruments mathématiques du 16e siècle), l’univers des globes (globes terrestres et célestes du 17e siècle), instruments des lumières (collections de grands télescopes et miroirs en feu, le salon du 18e siècle), le cours du temps (horloges, monstres et automates depuis la renaissance).


N°92 - Juin 2020

La lettre d'information

Archives de la lettre

Bibliothèque Jacques Hadamard

Responsable : Elisabeth Kneller
Bibliothèque Jacques Hadamard, UMS 1786
Université Paris-Sud, Bâtiment 307
91405 Orsay Cedex
01 69 15 57 96

Rédaction : Florida Mey

Se désabonner de la lettre d'information